Accueil> … > CultureLa saison culturelleMusique
Visuel Saison cultuelle - Musique

Musique

       

Vendredi 24 mars 2017 - 20h30

Vitré, Centre culturel

General Elektriks

Ayant quitté sa terre d’accueil californienne pour la ville de Berlin, Hervé Salters a dévoilé début 2016 un nouvel album de General Elektriks : To be a stranger. Clairement dopé au parfum de la radicalité artistique qui imprègne la capitale allemande, ce nouvel opus fait la part belle aux claviers funk, beats hip-hop, mélodies pop et extravagances sonores. La joute entre sons vintage et musique du futur semble cette fois-ci tourner à l’avantage de ce dernier, donnant naissance à une véritable pépite d’électro-soul. Art funk ? Hip-pop ? Appelez ça comme vous voulez. C’est le nouveau General Elektriks. Ça groove !!
On retrouve toute cette vitalité captée sur disque lors de leurs concerts. Hervé Salters y est d’une énergie débordante, feintant un âge qu’on ne saurait même pas lui donner, semblant rajeunir d’album en album et électrisant les salles de concert dans lesquelles il se produit avec une fraicheur communicative et fédératrice.

  •  Tarif : 20€, demi-tarif : 10€.

 

Vendredi 7 avril 2017 - 20h30

Vitré, Centre culturel

L'une et l'autre

La Grande Sophie et Delphine de Vigan
Entre les livres et les chansons, la Grande Sophie et Delphine de Vigan ont trouvé des échos, des résonnances, elles ont mis à jour les mots, et les thèmes communs, elles en ont inventé d’autres.
L’une et l’autre est une lecture musicale, dont la première a eu lieu à Nevers, en ouverture du Festival Tandem. Des extraits de plusieurs livres, des chansons de plusieurs albums, des textes écrits pour l’occasion, se mêlent, tissent un fil, racontent une histoire. L’une se surprend à chanter, l’autre à donner la réplique. Des voix nues se répondent. L’enfance, la solitude, l’illusion amoureuse, la rencontre, autant de thèmes qui se fredonnent ou se murmurent.
L’une n’a cessé de parcourir les routes, l’autre, où qu’elle aille, a toujours sa plume pour maison. Delphine de Vigan est l’une, la Grande Sophie est l’autre. Et inversement. Chacune aurait pu retrouver son chemin, repartir de son côté. Elles en ont décidé autrement.
Car L’une et l’autre est surtout un moment d’émotion qu’elles ont eu envie de partager à nouveau.

  •  Tarif : 20€, demi-tarif : 10€. 

 

Jeudi 27 avril 2017 - 20h30

Vitré, Centre culturel

Tété

Après une tournée lumineuse et intense, la sortie au Japon de Homebrew52, un EP en anglais, Tété est de nouveau en studio pour préparer son prochain album attendu pour 2016. À l’heure où ce texte est écrit, Tété est encore en création. Donc patience, nous ne pouvons vous en dire plus sur ce nouveau projet si ce n’est que : Tété a le visage d’un homme qui a creusé profondément, loin après les dernières certitudes, pour écrire ses disques. Tété cherche… et trouve ! Il a toujours préféré à la vulgarité facile la politesse des funambules. Révélation 2000-2001, Tété a débarqué sur les scènes hexagonales armé de sa guitare et de sa seule voix. Le jeune homme, né à Dakar, puis installé à Nancy et Paris, s’est fait à la force du poignet, formé à l’école de la rue et de la galère et s’est forgé un vrai caractère, entier et personnel. Influencé par Bob Marley, Hendrix et surtout Keziah Jones, Tété, guitare en bandoulière, communique le sourire aux lèvres ses petites histoires aux refrains entêtants. C’est sans prétention qu’il s’impose sur la scène française et fait vibrer un public toujours de plus en plus nombreux, nouveaux convertis à son acoustic-roots improbable.
Un nouvel album en 2016… À Vitré début 2017… Surprise, surprise… on a hâte !

  •  Tarif : 20€, demi-tarif : 10€.

 

Photo : General Elektriks - Crédit Tim Deussen